big macTechniquement, ma méthode est simple et se résume en quelques lettres qui sont la base de ma règle d’or. Messieurs mes propres Maîtres Olivier Letort et Ronan Lafaix en sont les créateurs, je n’en suis qu’un fervent disciple…

Olivier Letort affirme qu’une bonne technique consiste exclusivement à jouer la balle devant soi en tentant de respecter le plus souvent possible la formule magique, d’avant en arrière : « balle-raquette-joueur ».

En appui sur la jambe gauche et devant l’épaule droite en coup droit et en appui sur la jambe droite et devant la hanche droite en revers, ceci pour les droitiers bien entendu, l’inverse étant de mise pour nos amis gauchers…

Il explique que tout le reste n’est que la signature du joueur. Certains préparent plus haut, d’autres plus bas, à chacun de trouver et garder son naturel… Du moment que la balle est jouée devant soi et en appui sur la jambe adéquate…

justine 3J’adore cette approche car, de ma propre expérience, elle est simple et terriblement efficace. J’en ai fait mon credo. Le tennis est un sport terriblement énergivore et le fait de rechercher constamment cet équilibre me permet d’économiser un maximum.

J’aime beaucoup l’image forte qu’Olivier Letort nous donne en expliquant que le seul moyen de pousser sa voiture en panne est de respecter le même principe. Pour les joueurs débutants comme pour les confirmés ou mes « progresseurs », ce petit test est très révélateur. Je ne dénigre pas les appuis ouverts en coup droit bien sûr (et nous en reparlerons…) mais chaque fois que c’est réalisable, revenez-en à cette règle d’or essentielle…

Ronan Lafaix, lui, propose de se concentrer exclusivement sur trois éléments essentiels dont les premières lettres forment le mot « PRO », j’en donne ici mes propres interprétations rapides car nous aurons le temps de découvrir tout cela de manière plus détaillée… :

  • La Position : Une position d’attention dynamique et pro-active avec les épaules et le corps relâchés, les pieds ancrés au sol et la tête dans les étoiles. Une préparation rapide et détendue à l’avant frappe, une recherche d’équilibre et de relâchement à la frappe et un repositionnement rapide, réfléchi et tonique…
  • La Respiration : INSPIRER à la frappe de l’adversaire, ce qui apporte l’énergie, l’oxygène nécessaire à l’effort de placement très énergivore, le dynamisme, l’enthousiasme et… l’inspiration mentale et EXPIRER à sa propre frappe, ce qui apporte le relâchement nécessaire à une frappe dynamique et efficace… Nous en reparlerons bien souvent.
  • L’Observation : EXTERNE, la balle à ma frappe puis mon adversaire qui me renseigne sur son propre coup, on entraîne jamais assez ses yeux n’hésite pas à affirmer Olivier Letort et INTERNE, mentale, qui va bien entendu être une des partie charnière de ce blog dans laquelle nous nous pencherons sur les sensations, la visualisation, les émotions et la concentration voire le détachement…

 

edbergJ’y ai rajouté une petite touche personnelle à savoir qu’après avoir bien observé, j’en reviens à ma position tout en tâchant de comprendre l’idée de l’adversaire en Anticipant rapidement afin de créer très vite mon Intention de frappe. AntiCipaTion + IntentiON = ACTION. Et je me positionne en inspirant etc… Le cycle peut donc recommencer.
Voilà ce qu’il en est du point de vue technique. Tous ces points seront bien entendu analysés et… débattus avec toi bien sûr puisque je te rappelle que tu es l’élément central de ce blog et qu’il ne tient qu’à toi de le faire évoluer…

Résumé: les trois Règles d’Or :

• Jouer la balle devant soi (respecter l’ordre sacré : balle/raquette/joueur)

• Le plus possible en appui sur la jambe avant (droitiers : gauche en coup droit et droite en revers et inverse pour les gauchers)

• Position Respiration Observation (P.R.O.) avec AntiCipaTion/IntentiON = ACTION !

  • La Position : Une Position d’attention dynamique et pro-active. Une Préparation rapide et détendue et un rePositionnement rapide, réfléchi et tonique…
  • La Respiration : INSPIRER à la frappe de l’adversaire et EXPIRER à sa propre frappe.
  • L’Observation : EXTERNE, la balle à ma frappe puis mon adversaire qui me renseigne sur son propre coup, et INTERNE, mentale (sensations, visualisation, émotions et concentration).

 

Thierry, ton coach

N.B.: Cet article est explicitement issu du travail prodigieux effectué en France par Olivier LETORT et Ronan LAFAIX. Merci à eux pour tant d’échanges…