L’art de savoir fixer des objectifs, partie 5) aller jusqu’au bout.

au boutTout au long de ta route à conquête du Graal, tu rencontreras souvent, beaucoup trop souvent, des situations attirantes, tentantes comme les chants des sirènes d’une certaine Odyssée, mais nuisibles à ton Grand Rêve. L’homme est ainsi fait, depuis la nuit des temps.

Afin de mener à bien et jusqu’au bout ton projet, tu veilleras à respecter ces trois derniers conseils essentiels :

1) Se prémunir des tentations et des distractions.

Le conflit reste le même, celui que j’ai ciblé ostensiblement (rappelle-toi le test du Marshmallow…) dans le dossier sur la volonté et qui opposent le plaisir immédiat et la gratification différée…

tentation 2Lors de ces occasions, ta volonté sera toujours mise à rude épreuve et si tu parviens à te positionner CONSCIEMMENT contre ces tentations, tu seras clairement sur la bonne voie.

Il est donc important de savoir, de ressentir, quand le moment est venu d’activer ta volonté. Car tu risques de passer outre si tu n’y es pas attentif. Tu videras le ballotin de pralines avant de t’apercevoir que ce n’était pas ce que tu désirais vraiment. Ne ris pas, cet exemple a été vécu.

Afin d’éviter de pareilles mésaventures et donc savoir te prémunir des tentations ou des distractions, je te livre mes solutions :

  • observe toiObserve-toi. Car tous les facteurs déclenchant le conflit intérieur diffèrent d’un individu à un autre. Tu es donc le seul à pouvoir les découvrir par toi-même. Tu es le seul à savoir ce qui te détournes régulièrement de tes objectifs, dans quelles situations tu te laisses distraire et quelles sont les circonstances qui te poussent à agir contre ton intérêt à long terme.
  • Répertorie les moments où tu dois absolument mobiliser ta volonté. écrireNe te contente pas de t’observer mais note par écrit ce qui te pousse à la tentation. Cela te permettra d’augmenter ton seuil de vigilance et de percevoir davantage les moments où tu dois faire appel à ton muscle de la volonté. Le plus simple est d’identifier les facteurs déclenchant en corrélation avec des objectifs bien précis (quand cela se passe-t-il le plus souvent, où, avec qui je me trouve, quelle circonstance?..)
  • Deviens maître de ta volonté avec l’entraînement mental et la visualisation. Tu es devenu spécialiste en la matière mais je me permets de te rappeler les principes de ce conseil. Imagine intensément les situations où tu es le plus vulnérable ; ressens la force qui veut te détourner de ce que tu as à faire ; et visualise le plus puissamment possible l’activation de ta volonté en t’imaginant, inébranlable et en pleine confiance, en train de réaliser ton Grand Rêve. De nombreuses expériences ont visualise tennisprouvé que ce principe tiré de la P.N.L. permet aux sportifs de haut niveau de prendre les bonnes décisions et d’agir en une fraction de seconde. La mobilisation de ta volonté se fera ainsi aussi en un éclair.
2) Etre honnête envers soi-même. Toujours…

La visualisation et la re-création sont d’excellentes techniques pour te préparer mentalement au prochain défi que rencontrera ta volonté. Mais tu accroîtras leur efficacité en te montrant parfaitement honnête envers toi-même.

bas les masquesCar, comme bon nombre d’individus, tu as peut-être la fâcheuse tendance à minimiser ou à « excuser » tes actions nuisibles ou… tes inactions. C’est sans doute compréhensible mais ne va pas de pair avec un renforcement de ta volonté.

Plus tu es sincère avec toi même, plus tu prends conscience de la valeur de tes actes.

Et plus tu verras clairement le prix à payer lorsque tu te laisses séduire ou distraire par autre chose, plus tu auras de la volonté pour lutter contre cette faiblesse.

Ne tombe cependant pas dans l’autocritique exacerbée et ne te fais pas de reproches à t’en torturer l’esprit. Il suffit juste d’appeler les choses par leurs noms et considérer objectivement les faits et les conséquences. De savoir tirer les conclusions qui s’imposent et qui te motiveront à faire mieux une prochaine fois.

Pour illustrer avec nos pralines, au lieu de dire : « je me suis offert un petit ballotin… », tu affirmeras : « je me suis enfilé tous ces délicieux chocolats plus rapidement que ce que je le pensais et il me faudra donc un peu plus de temps pour retrouver mon poids de forme? »

Evident, non?

3) Décider de manière (plus) consciente.

cléSelon moi, c’est la clé la plus essentielle de la réussite.

Et pourtant, voilà une fois encore un titre qui va faire bondir la plupart d’entre vous. J’entends déjà vos : « là, Thierry, tu dépasses les bornes et tu me prends vraiment pour une mauviette, je décide toujours consciemment… »

Je souris en resongeant à plusieurs colères que j’ai eu déjà à gérer… Le coach est un agent d’inconfort. Aussi.

Et je me dois de te répondre que tu ne décides pas toujours consciemment. Ni toi ni personne. Et la plupart de nos décisions sont même totalement inconscientes.

decider mangerA ton avis, selon quelle fréquence décides-tu de ce que tu vas manger ou boire?

Dans le cadre d’une étude scientifique, des volontaires ont comptabilisé toutes leurs décisions en rapport à ce qu’ils allaient manger. Le résultat est édifiant : 227 décisions par jour.

Etonnant, non? Alors, partages-tu donc mon affirmation à présent? Et c’est ce qui explique pourquoi, parfois, tu dévores un ballotin entier de pralines…

C’est donc en augmentant le nombre de tes décisions conscientes que tu parviendras à piloter automatiquement ton comportement en utilisant la force de ta volonté.

Et pour prendre une décision en toute conscience, je te propose de réfléchir sur cette sublime citation d’Albert Camus avant que je ne te livre deux astuces très fiables à réaliser dans l’ordre…

« Aller jusqu’au bout, ce n’est pas seulement résister mais aussi se laisser aller… »
  • pauseFais une pause et respire profondément. Ce conseil peut te sembler d’une banalité affligeante mais pourtant il est indispensable à la mobilisation optimale de ta volonté. Car tu sais que, au plus tes réactions physiologiques au stress sont fortes, au plus tes réactions impulsives sont automatiques. Tu as donc intérêt, comme sur le terrain, à savoir contrôler ta respiration et ainsi recouvrer ton calme intérieur. Laisse le temps faire durant 10 minutes (règle prouvée selon laquelle la plupart des désirs se calment au bout de cette période…). Ce faisant, tu diminues ton taux de dopamine et, avec lui, l’intensité de ton désir immédiat diminue. Simultanément, ton taux de sérotonine augmente et tu te sens plus détendu grâce à un retour à l’équilibre physiologique. Tu es, de ce fait, à nouveau prêt à réfléchir et agir intelligemment et tu retrouves ta capacité à prendre une décision volontaire en pleine conscience.
  • action 2Visualise, pèse le pour et le contre et… agis. Après cette pause, tu es dans des conditions optimales pour franchir le pas décisif. Tu vas pouvoir renforcer l’attractivité de ton objectif et inactiver l’attractivité de tes tentations variées. Visualise-toi une fois ton Grand Rêve réalisé et savoure. Puis, imagine perdre ce bonheur si tu n’agis pas comme tu le devrais. Compare les deux et demande-toi si cette petite satisfaction vaut vraiment la perte de ton bonheur. Dès que tu auras répondu : « NON! » prends la bonne décision et… agis en conséquence.

okTe voilà ainsi définitivement prêt pour ton grand voyage.

Je te souhaite un plein succès.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *