L’art de savoir fixer des objectifs, partie 2) les objectifs.

objectif 1Maintenant que tu as bien su entrevoir ton Grand Rêve, la finalité vers laquelle tu dois tendre, il te faudra trouver les moyens afin d’y parvenir.

Ces moyens ne sont autres que les objectifs que tu vas mettre en place de manière réfléchie et qui vont te permettre de fixer les priorités et définir clairement les différentes étapes à parcourir pour atteindre ce but tant convoité.

Dans la gestion de ton projet, l’objectif doit être l’endroit de référence où tu comptes arriver ou bien la cible que tu vises. En réalité la fixation du ou des objectif(s) représente surtout l’aspect méthodologique à respecter.

Personnellement, j’aime beaucoup l’image de « la mise en étape(s) » de ton cheminement.

Bien sûr, ne crois pas qu’il existe une formule magique qui te guidera chaque fois avec succès vers ton but. Les résultats de ce que tu entreprends ne dépendront que de l’action et du travail que tu fourniras. Ce n’est plus à toi que je vais apprendre cela.

Cependant, tu peux faire en sorte que cette action et ce travail soient canalisés ou enlignés dans la bonne direction.

étapesUne des méthodes que j’utilise très régulièrement avec mes sportifs est la technique créée par le théoricien en managment autrichien, Peter Drucker.

Je ne referai pas le sempiternel débat autour des similitudes et les différences entre le coaching sportif et celui des entreprises mais, dans ce cas-ci en tout cas, son paradigme, dans les deux domaines, est très performant et même judicieux.

J’ajouterai simplement que, dans le monde sportif, il est primordial de fixer des objectifs de PERFORMANCE et pas exclusivement des objectifs de résultats. Ils doivent avant tout être formulés en terme de conduite à réaliser (compétences ou aptitudes techniques, physiques émotionnelles ou mentales…) et non pas en terme de résultats à atteindre. Nous n’avons pas à relever notre chiffre d’affaires…

Drucker a imaginé qu’un objectif (j’utiliserai le singulier pour simplifier cet article…) doit impérativement répondre à cinq ou six critères qui se regroupent sous l’acronyme « SMART » :

  • smartSpécifique (ou Simple)
  • Mesurable
  • Ambitieux
  • Réaliste
  • Temporellement défini

L’avantage de cet acronyme est qu’il est très complet. Lorsque tu définis un objectif de la sorte, tu n’as plus à l’expliquer ou à donner des détails supplémentaires afin qu’il soit compris et accepté. Il représente un gain de temps considérable.

Voyons donc ensemble toutes les subtilités de cette méthode.

Spécifique ou Simple

L’énoncé de ton objectif doit être clair et sans ambiguïté. J’ai toujours imaginé que les mots « concret », « précis », « bien défini » et « simple à comprendre » étaient en réalité les synonymes d’efficacité, de performance et de réussite.

écrireJe conseille toujours

  • de le formuler de façon POSITIVE (éviter à tout prix la négation du style « je ne fumerai plus »…)
  • et de l’ECRIRE afin de le rendre encore plus réel (créer un carnet de bord ou l’afficher sur un mur…) pour rester en permanence en contact avec ta réalité.
 Mesurable

En observant la partie mesurable d’un objectif, tu dois comprendre ce que tu devras vérifier pour déterminer s’il est atteint ou non.

Il peut donc être ainsi qualifié ou quantifié.

Il est donc basé sur des faits concrets qui donnent une indication réelle et visible de la distance qui reste à parcourir jusqu’à lui. J’aime aussi cette notion d’objectif contrôlé et flexible afin de mettre en place un dispositif à la fois rigoureux et souple pour s’adapter ou s’ajuster en permanence.

Ambitieux

ambitionContrairement à certains collègues, je préfère le mot « Ambitieux » au terme « Acceptable » plus souvent utilisé.

Un objectif se doit d’être ambitieux. Pour pouvoir trouver la volonté, l’énergie, le dynamisme et la persévérance nécessaire à sa réalisation, le but fixé doit sortir de l’ordinaire.

Un objectif ambitieux touche à ton Grand Rêve.

De plus, afin d’augmenter la confiance en toi, nourricière elle aussi, rappelle-toi que ton objectif est à débusquer dans ta « zone de défi » que je t’ai présentée dans l’article sur les trois zones d’apprentissage.

Réaliste

Attention de ne pas trop t’emporter cependant… Tout objectif déraisonnable n’est qu’un leurre et un frein considérable (si pas définitif) à sa réalisation.

Savoir qu’un objectif est atteignable permet de pouvoir se donner les moyens de réussir. Tout en augmentant ton niveau d’enthousiasme et ton degré de volonté. Tout est dans tout une fois encore…

Je te mets donc au défi de trouver toi-même le seuil de ton propre réalisme. Programme passionnant.

Temporellement défini

poisson goalComment connaître l’avancement vers un objectif si celui-ci n’a pas de date butoir?

Comment rester enthousiaste si l’on ne définit pas clairement, sans aucune place pour à l’interprétation, quand l’objectif doit être atteint?

Celui-ci peut être découpé en trois périodes de temps :

  • Objectif à court terme (je préconise toujours la division de 4 semaines vers le mois maximum…)
  • Objectif à moyen terme (le temps d’une grossesse, 9 mois, me semble très imagé dans la construction d’un tel objectif…)
  • Objectif à long terme (de  9 mois à plusieurs années, les grands sportifs visent bien sûr en années paires de deux et quatre ans qui sont les espaces entre les Olympiades ou les mondiaux et les championnats continentaux…)

Te voilà bien armé d’une technique qui a déjà fait ses preuves. Il te reste, en rapport à ta finalité, ton Grand Rêve, à prendre ton temps de réfléchir à ton objectif et le choisir avec pertinence

démarerLa semaine prochaine, je t’aiderai à comprendre grâce à quel stratagème tu parviendras à te décider de te mettre en action et comment tu pourras élaborer un plan d’action qui t’aidera à atteindre ton objectif.

Tout en t’apprenant comment persévérer face aux difficultés ou aux obstacles que tu pourrais rencontrer et… que tu devras envisager et prendre en compte déjà dans la fixation de ton objectif.

J’essaierai de t’illustrer cela par certains exemples vécus…

Rien que du pratico-pratique après cet article très théorique, je le reconnais.

Mais il était un passage obligé…

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *