La volonté, joyau de notre cortex préfrontal… (4)

cerveau fort 2Après avoir tenté de t’expliquer comment tu pouvais, de façon optimale, ménager ta volonté en évitant au maximum tout ce qui la sollicite inutilement et donc l’affaiblit, je vais tâcher de te démontrer, dans cette partie 4 et dans la suivante, comment tu pourras, comme pour ta musculature, renforcer cette volonté par une batterie d’exercices simples dont, pour la plupart, je t’ai déjà parlé auparavant. Tout est dans tout, une fois encore…

Si tu fronces les sourcils de manière dubitative en te disant que, cette fois-ci, ton coach mental pousse le bouchon un peu trop loin, c’est que tu as oublié que, même au niveau cérébral et surtout préfrontal (là où siègent les commandes de tes décisions volontaires…) , dès qu’une zone est régulièrement et fortement sollicitée, des neurones supplémentaires s’y développent et, entre eux, de nouvelles connexions s’établissent.

La masse cérébrale devient plus dense à cet endroit, exactement comme un muscle qui, par entraînement régulier, augmente sa masse et sa puissance…

pouce smartphonePour la petite histoire, une récente étude menée par l’École polytechnique fédérale et l’université de Zurich a démontré que, chez les jeunes actuels, une masse grise importante se développe de manière considérable dans les zones cérébrales responsables du contrôle des pouces et du toucher. L’utilisation du smartphone ou de l’I phone à longueur de journée en est évidemment la principale responsable. O tempora, ô mores…

Par conséquent, si tu parviens à prendre des décisions réfléchies de façon régulière, en contrôlant tes pensées et tes sentiments en vue d’une action ciblée, tu développeras également une quantité plus importante de matière grise dans la zone responsable de ta volonté de ton cortex préfrontal.

Cela pourrait par ailleurs expliquer pourquoi la plupart des sportifs amateurs réussissent également dans leur vie professionnelle puisque, pour atteindre leurs objectifs sportifs, ils doivent, en plus de renforcer leurs capacités physiques, développer leur force de volonté.

cerveau muscleLa première stratégie pour faire développer la masse et la puissance de la zone préfrontale responsable de ta volonté consiste donc en de réguliers exercices de « musculation » qui devront respecter le même principe primordial que pour ta force musculaire qui est de la solliciter systématiquement et à la bonne dose.

Car, bien évidemment, si tu l’utilises trop rarement, elle dégénère et, a contrario, elle se tarira si tu l’utilises trop intensivement.

Et comme pour tout programme digne de ce nom, tu trouveras avant tout un créneau d’entraînement dans le cadre duquel tu prendras systématiquement des petites décisions volontaires.

Cela te rappelle peut-être les exercices de l’action secrète ou partagée dont je t’ai parlé dans le dossier sur la confiance en soi.

  • décisionChoisis un comportement simple dont tu aimerais prendre l’habitude. Te lever un quart d’heure avant la sonnerie de ton réveil, arriver systématiquement 10 minutes en avance au travail, couper la radio dans la voiture, trouver un moment précis dans la journée pour faire tes exercices respiratoires, dire bonjour à 5 inconnus dans la rue…
  • Il faut veiller à ce que cet objectif ne t’épuise pas tout en te demandant un effort certain.
  • Répète ce comportement le plus longtemps possible avec une détermination sans faille et poursuis ton entraînement en éprouvant de plus en plus de plaisir.
  • Dès que ton entraînement ne te demande plus d’effort, tu as renforcé ton muscle de la volonté. Choisis alors un nouveau défi…

La seconde stratégie consistera à ne rien faire…

J’imagine déjà ton faciès un peu déconfit en te disant que, cette fois, le malheureux Thierry s’égare dans des contradictions tout à fait déroutantes. Mais, très vite, une autre idée vient illuminer ton esprit en te rappelant tous les bienfaits de ces temps de re-création (méditation pour les non-initiés…) dont tu te régales à outrance. Je n’en doute pas un instant.

cerveau fort 1Et si par un malencontreux hasard, tu n’en as pas encore pris l’initiative, tu vas très certainement t’y mettre réellement et régulièrement. Je serai très heureux et fier de savoir que cet article t’aura décidé une fois pour toute de prendre le temps. Le temps d’essayer et… de profiter. Le temps d’évoluer aussi.

Car les effets de la méditation sont vraiment impressionnants. Au point que des chercheurs américains et canadiens ont découvert que les individus qui n’avaient jamais médité auparavant :

  • réussissaient à mieux se concentrer même après peu de temps de pratique,
  • se laissaient moins distraire,
  • parvenaient à mieux contrôler leurs émotions voire leurs sentiments,
  • avaient plus de conscience de leurs actions
  • et, in fine, prenaient de meilleures décisions…

Les neurologues sont par ailleurs unanimes. La substance grise du cerveau des personnes qui méditent régulièrement se densifie de manière impressionnante au niveau du cortex préfrontal.

Il n’est pas trop tard pour te mettre en action et je vais t’y aider en te donnant la technique qui m’a aidé les premières fois où je me suis lancé dans cette merveilleuse expérience qu’est la re-création. Je l’ai appelée la technique du « voyage corporel ».

Accorde-toi entre 5 et 10 minutes de ton temps. Crois-moi, le jeu en vaut la peine :

  • méditer allongéAllonge-toi sur le dos de la manière la plus confortable possible,
  • ferme les yeux et concentre ton attention sur ta respiration. Inspire tranquillement et expire lentement. Trouve un rythme qui te convient le mieux,
  • oublie tes pensées et fixe toute ton attention sur cette respiration.
  • Ensuite, pars en voyage à travers ton corps en commençant par ton pied droit. Comment le ressens-tu? Détendu, relâché? Continue de la même manière en remontant vers ton bas-ventre et redescends vers ta jambe gauche. Ressens tes hanches, tes cuisses, tes genoux, ta jambe, ta cheville… Ensuite, pars à la découverte du bas de ta colonne vertébrale et vérifie les tensions au niveau de ton dos, ta cage thoracique puis prends conscience de ton épaule et redescends le long de ton bras droit puis ton bras gauche. Prends ton temps et diminue les tensions. Enfin, pour terminer, observe intérieurement ton visage en essayant de te relâcher un maximum. Profite de l’instant.
  • méditer heureuxPendant tout ce cheminement tu veilleras à bien détendre les parties de ton corps que tu observes tendues, crispées. Tu relâcheras ainsi tous les endroits sensibles …
  • Il est normal que des pensées parasites viennent t’ennuyer un peu au début. Laisse-les aller et venir. Sans jugement. A force de pratique, elles disparaîtront bien vite… Reviens tranquillement à tes perceptions corporelles…
  • Termine ce voyage, essaie de ressentir ton corps comme un tout et tente de percevoir en toute conscience où tu es exactement… Ici et maintenant.

Pratiqué quotidiennement, cet exercice deviendra de plus en plus facile, voire évident, et tu auras très certainement l’envie de le prolonger. Ne résiste jamais à la tentation au risque de diminuer bien maladroitement tes réserves de volonté.

actionApprends au contraire à déguster à profusion. C’est tout le bien que je te souhaite.

Dans le cinquième article, je t’apprendrai comment tu parviendras, en plus, à être capable de découvrir et libérer des énergies de volonté supplémentaires en prenant conscience de la toute-puissance de ta volonté et en mettant à profit toutes tes réserves de volonté. Tout un programme.

En attendant, passe à l’action avec les deux premières stratégies, elles sont bien entendu les deux astuces de la semaine…

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *