La confiance en soi 7. Le pouvoir de la « pensée créatrice » (1)

« La beauté n’est pas dans l’objet mais dans l’oeil qui le regarde. » (Jean René Huguenin)

Stan mentalTu as appris comment fonctionnait notre système de pensées et je t’ai donné deux outils afin de savoir mieux dominer les idées parasites qui ne cessent de nous perturber.

Soit, tu inverses ta croyance, soit, grâce à la pensée positive, tu fais apparaître, avant l’arrivée de ta seconde pensée encore plus négative, une « pensée parade ».

Certains m’ont déjà rétorqué et d’autres me rétorqueront encore que transformer une pensée négative en pensée positive n’est qu’une illusion si, depuis notre plus tendre enfance, nous avons nourri la pensée opposée.

Une de mes élèves m’a même dit un jour que, s’il suffisait d’échanger nos idées comme on appuie sur un interrupteur, cela ferait belle lurette que plus personne ne connaîtrait ni dépression ni souffrance.

Les adeptes de la « pensée créatrice ou constructive », dont je vais te parler aujourd’hui et qui fait partie intégrante des techniques de « pleine conscience », ne pensent pas autrement en prétendant qu’utiliser la « pensée positive », c’est mettre un vernis sur une surface au lieu de la décaper et, ainsi, découvrir ce qu’il y a en dessous.

C’est cacher les symptômes au lieu d’observer en profondeur et mieux comprendre s’il y a lieu et avec quoi enduire.

Cet article est réservé aux membres Action Top Mental, je t’invite à te connecter ou à t’inscrire pour pouvoir le lire.



S’inscrire | Mot de passe oublié


 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *